chargement...

5 façons de blesser les sentiments de votre chien sans le vouloir.

Publié le 27 septembre 2017 / Catégories: Chien
Un psychologue de Harvard a récemment déclaré que, lorsque les chiens révent, ils revivent probablement leur quotidien avec les humains. Les gémissements et les petits coups de pattes qu’ils donnent alors sont leurs réactions oniriques à notre joie ou à notre colère.

Pour le meilleur et pour le pire, la vie de notre toutou tourne exclusivement autour de la nôtre. Si nous ne passons pas suffisamment de temps avec lui, ou si ce temps est entaché de punitions, cela peut lui laisser de nombreuses cicatrices émotionnelles.

Les maîtres canins font généralement l’une de ces 5 erreurs, car ils ne comprennent tout simplement pas le comportement des chiens. Il est important de comprendre pourquoi les chiens font ce qu’ils font, afin d’éviter de leur faire involontairement du mal.

Lui enfoncer le museau dedans

Réfléchissez-y : vous utilisez les toilettes au moins une fois pendant les 6 à 10 heures de votre journée de travail, non ? Il est probable que votre chien ait lui aussi besoin d’y aller, et parfois il est incapable de se retenir. Mais une fois qu’un chien est dressé, de tels accidents domestiques peuvent être un signe de détresse, de maladie physique, ou simplement d’un besoin de faire une pause pipi.
Hausser le ton ou lui enfoncer le museau dedans n’apprendra pas à votre chien à faire ses besoins à l’extérieur, mais cela lui apprendra à vous redouter, et cela le blessera émotionnellement.

Ne pas le laisser suffisamment jouer

Donner une brève petite caresse sur la tête de votre toutou alors que vous passez en flèche, les bras chargés de courses, c’est une chose. Mettre de côté un peu de votre temps pour jouer avec lui, c’en est une autre. Votre vie est peut-être particulièrement trépidante, mais il est important de mettre du temps de côté pour faire quelque chose que votre chien apprécie. Que ce soit 10 minutes de lancer de bâton, une bonne promenade en soirée, ou simplement des câlins sur le canapé, le niveau de bonheur d’un chien dépend de l’attention qu’il reçoit de ses maîtres.

Punir un comportement apeuré

Des tremblements, des oreilles aplaties, une queue rentrée, des grognements, et des moustaches dressés : autant de signes que votre chien ne se sent pas bien dans une situation donnée. Ce dont il a besoin, dans de tels moments, c’est d’être calmé et éloigné au plus vite de ce qui le perturbe. Hausser le ton et se montrer autoritaire ne fera qu’aggraver la situation. On confond souvent un comportement apeuré avec de l’agression chez certains chiens, et vice-versa, donc si votre toutou souffre de ce problème, contactez un dresseur professionnel.

Ne pas être constant avec vos règles

Nous sommes probablement tous coupables de ceci, de temps à autre. Peu importe que vous n’ayez qu’une règle à suivre imposée à votre chien, ou cinquante. Ce qui importe c’est de rester constant. Si vous refusez qu’il dorme sur le lit, ne le laissez pas se blottir sur la couette avec vous lorsque vous êtes malade, avant de le punir le lendemain lorsqu’il y retournera pour faire une sieste ! Il en va de même lorsqu’il tire sur sa laisse, qu’il quémande de la nourriture, et qu’il saute dans les airs.

Le séparer de la meute

Pire que tout, une chose fera beaucoup de mal à votre toutou : le séparer de sa famille. N’oubliez pas que vous êtes le centre de son monde ! Certains maîtres sont incapables de (ou ne veulent pas se fatiguer à) prendre le temps de dresser leur toutou afin de mieux comprendre comment s’occuper de lui. Souvent, ces toutous mécompris sont caractérisés comme étant méchants, et sont relégués au chenil ou à l’arrière-cour, voire même sont abandonnés.

Un chien ne veut qu’une chose, nous rendre heureux. Et plus encore que des récompenses ou des jouets, il a besoin de notre amour et de notre approbation. Si vous avez des problèmes avec le comportement de votre chien, cherchez de l’aide professionnelle auprès de votre vétérinaire ou d’un dresseur pour chien expérimenté.

Source: Warniz